17 avril 2018 : Démarche «Participation Citoyenne »

Le mardi 17 avril à 20h a eu lieu à la salle polyvalente une réunion sur la démarche « Participation Citoyenne » de la gendarmerie, anciennement « Voisins Vigilants (1)».
Présentée par le Major Gilles Dietze, Commandant de la brigade de gendarmerie d’Amanvillers, cette démarche initiée dans notre commune le 13 décembre 2013 consiste à sensibiliser les habitants d’un même quartier en les associant à la protection de leur propre environnement. Cette solidarité permet d’alerter la gendarmerie de tout événement suspect ou de tout fait de nature à troubler la sécurité des personnes et des biens dont ils seraient les témoins (présentation).
Un nouveau protocole va être signé dans les semaines qui viennent entre la Préfecture, la Mairie et la Gendarmerie.

Si vous aussi vous souhaitez participer à cette initiative dans votre quartier merci de contacter au plus vite la mairie au 03 87 32 43 80 (5 personnes au cours de cette soirée se sont déjà portées volontaire).

Une réunion spécifique sera alors organisée avec la gendarmerie afin d’officialiser la démarche qui reste extrêmement encadrée.

Au cours de cette soirée, l’ Adjudant Chef Cédric Muller a rappelé les bons réflexes à avoir pour protéger son habitation.
Les maîtres mots sont : Retarder et Déranger. En effet, dans 80% des cas, le cambrioleur ne reste que quelques minutes et va dérober argent et bijoux. Aussi plus il perdra du temps à rentrer dans le logement ou s’il est dérangé (alarme, lumière, voisin, etc), moins il restera.

En marge de cette réunion, le Major Dietze nous a annoncé qu’à partir de maintenant, la brigade d’Amanvillers accepte de recevoir par mail les formulaires « Opération Tranquillité Vacances » (alors que jusqu’à maintenant il fallait se déplacer physiquement pour donner le papier). N’hésitez pas à utiliser ce moyen de surveillance gratuit pendant vos vacances.

(1) Le nom « Voisins Vigilants » a été repris par une entreprise privée, indépendante de la Gendarmerie Nationale… et payante pour les communes (contrairement à la démarche « Participation Citoyenne » de la Gendarmerie).